Les cinq parcs nationaux américains les plus dangereux

Publié le 22 mai 2023 par Charles

Les États-Unis sont bénis avec une diversité naturelle époustouflante, offrant des paysages à couper le souffle dans leurs nombreux parcs nationaux. Des vallées verdoyantes aux sommets majestueux en passant par des canyons profonds, ces trésors naturels attirent chaque année des millions de visiteurs avides de vivre des expériences mémorables en plein air. Cependant, derrière leur beauté apparente, certains de ces parcs nationaux recèlent des dangers inhérents qui demandent une attention particulière et une préparation adéquate. Entre 2014 et 2021, plus de 2000 personnes y sont mortes. Voici les cinq parcs nationaux qui ont recensés le plus de morts par rapport au nombre de visiteurs pendant cette période, basé sur des données du National Park Service. 

Le parc national de North Cascades

Le parc national de North Cascades, situé dans l’État de Washington aux États-Unis, est l’un des joyaux les plus sauvages et préservés du pays. Niché au cœur des majestueuses montagnes de la chaîne des Cascades, ce parc offre une beauté naturelle à couper le souffle et une diversité écologique exceptionnelle.

Surnommé « les Alpes américaines », le parc national de North Cascades est réputé pour ses paysages montagneux spectaculaires, ses glaciers étincelants et ses vallées profondes. Ses sommets escarpés, dont certains dépassent les 3 000 mètres d’altitude, offrent des panoramas à couper le souffle sur des lacs cristallins, des forêts denses et des cascades impétueuses.

Ce parc abrite également une incroyable biodiversité. Il est le foyer de nombreuses espèces animales, notamment des ours noirs, des cerfs, des chèvres de montagne et même des loups. Les amateurs d’ornithologie seront également comblés par la présence de plus de 200 espèces d’oiseaux, dont l’emblématique aigle à tête blanche.

Les amoureux de la nature peuvent profiter d’une multitude d’activités dans le parc national de North Cascades. Des sentiers de randonnée bien entretenus permettent d’explorer ses paysages variés, offrant des possibilités infinies pour les amateurs de randonnée pédestre, de camping et d’escalade. Les cours d’eau tumultueux attirent également les amateurs de sports nautiques tels que le kayak et le rafting.

Cependant, il convient de noter que le parc national de North Cascades, bien que magnifique, peut également être un environnement exigeant et potentiellement dangereux. Les visiteurs doivent être prudents et prendre les précautions nécessaires pour faire face aux conditions météorologiques changeantes, aux terrains escarpés et aux risques inhérents à la vie sauvage. Le parc national North Cascades a le plus haut taux de mortalité, comparé à son nombre de visiteurs, avec neuf morts rapportées entre 2014 et 2021 (0,004%).

 

Alaska’s Lake Clark National Park & Preserve

Le parc national et réserve de Lake Clark en Alaska est une véritable merveille naturelle, offrant aux visiteurs un éventail de paysages incroyables, allant des montagnes majestueuses aux côtes sauvages, en passant par les lacs étincelants et les vastes étendues sauvages. Situé dans la péninsule d’Alaska, ce parc éblouissant est un véritable paradis pour les amoureux de la nature et les aventuriers en quête de découvertes uniques.

Lake Clark est célèbre pour ses sommets montagneux époustouflants, notamment le mont Redoubt et le mont Iliamna, qui offrent des vues panoramiques à couper le souffle. Les glaciers se déversent dans des vallées profondes, créant des rivières rugissantes et des lacs d’un bleu cristallin. Les vastes étendues de toundra, ponctuées de fleurs sauvages colorées en été, créent un paysage d’une beauté saisissante.

En plus de sa beauté naturelle, le parc abrite une faune incroyablement diverse. Les visiteurs peuvent avoir la chance d’observer des ours bruns se nourrissant de saumons dans les rivières, des caribous traversant les plaines, des aigles à tête blanche survolant les lacs et même des baleines grises nageant le long de la côte. Lake Clark est un véritable sanctuaire pour la vie sauvage, offrant des opportunités d’observation uniques.

Ce parc offre également une gamme d’activités de plein air passionnantes. Les amateurs de randonnée peuvent explorer les sentiers qui traversent des paysages variés, offrant des vues imprenables sur la nature sauvage environnante. Les pêcheurs peuvent tenter leur chance en attrapant le saumon ou la truite arc-en-ciel abondants dans les rivières et les lacs. Les photographes trouveront des opportunités inégalées pour capturer des paysages et des animaux à couper le souffle.

Lake Clark est un endroit reculé et préservé, ce qui signifie que les visiteurs doivent prendre des précautions supplémentaires. La météo peut être imprévisible et les conditions peuvent être difficiles, il est donc essentiel d’être bien préparé et de se renseigner sur les meilleures pratiques en matière de sécurité en plein air. Il est recommandé de faire appel à un guide local ou de participer à des excursions organisées pour profiter pleinement de cette expérience unique tout en garantissant la sécurité.

Le parc national et réserve de Lake Clark, en Alaska, vient en deuxième position avec quatre morts (pour un taux de mortalité de 0,003%).

Wrangell-St. Elias National Park & Reserve

Le parc national et réserve de Wrangell-St. Elias en Alaska est un véritable trésor de nature sauvage, réputé pour être le plus vaste parc national des États-Unis. Situé dans la région reculée de l’Alaska, ce parc offre des paysages époustouflants, des sommets enneigés, des glaciers majestueux et une biodiversité exceptionnelle.

Avec une superficie de plus de 53 000 kilomètres carrés, Wrangell-St. Elias est un paradis pour les amateurs de grands espaces. Les visiteurs peuvent explorer des montagnes spectaculaires, dont certaines sont parmi les plus hautes d’Amérique du Nord, notamment le mont Blackburn et le mont Wrangell. Les glaciers s’étendent sur des kilomètres, formant des rivières glaciaires et des lacs scintillants qui ajoutent à la beauté saisissante de ce paysage.

Le parc est également le foyer d’une faune riche et diversifiée. Les chanceux pourront apercevoir des ours bruns, des caribous, des loups, des chèvres de montagne et des mouflons de Dall. Les oiseaux migrateurs et les rapaces habitent également la région, offrant aux amateurs d’ornithologie de nombreuses occasions d’observation.

Les activités de plein air abondent dans le parc de Wrangell-St. Elias. Les randonneurs peuvent explorer les nombreux sentiers qui serpentent à travers les vallées, les forêts et les sommets alpins, offrant des panoramas à couper le souffle. Les aventuriers peuvent également se lancer dans des expéditions de kayak sur les rivières glaciaires ou se lancer dans l’escalade des sommets emblématiques.

Cependant, en raison de son emplacement reculé et des conditions environnementales rigoureuses, Wrangell-St. Elias peut être un endroit exigeant et potentiellement dangereux. Il est essentiel d’être bien préparé, d’avoir les compétences nécessaires et de prendre les précautions appropriées lors de toute excursion dans ce parc. Il a recensé 11 décès en 2020, dont deux causés par des animaux ou la nature (0,002%).

Fort Bowie National Historic Site

Le Fort Bowie National Historic Site est un lieu chargé d’histoire situé dans le sud-est de l’Arizona, aux États-Unis. Il témoigne des conflits et des événements marquants de l’expansion de l’ouest américain au XIXe siècle. Ce site historique offre aux visiteurs un aperçu fascinant de la frontière entre les États-Unis et les terres ancestrales des Amérindiens.

Le fort a été établi en 1862 lors des guerres apaches et servait de poste militaire pour protéger les colons, les prospecteurs et les voyageurs dans la région. Il joua un rôle essentiel dans les conflits entre les troupes américaines et les tribus amérindiennes, notamment les Chiricahuas et les Apaches de l’Ouest.

Le Fort Bowie National Historic Site offre une expérience immersive dans l’histoire de la région. Les visiteurs peuvent explorer les ruines du fort d’origine, qui ont été partiellement restaurées, et découvrir les vestiges des bâtiments, des quartiers des soldats et des officiers. Des panneaux d’interprétation fournissent des informations détaillées sur la vie quotidienne au fort, les batailles et les événements clés qui ont façonné la région.

En plus des vestiges du fort, le site abrite également le cimetière de Fort Bowie, où reposent de nombreux soldats et pionniers de l’époque. Une visite du cimetière permet de rendre hommage à ceux qui ont participé à l’histoire mouvementée de la région.

La randonnée est également une activité populaire au Fort Bowie National Historic Site. Les visiteurs peuvent emprunter un sentier de randonnée de 2,5 kilomètres qui mène aux sources de l’eau de Fort Bowie, un lieu stratégique pour les militaires et les Amérindiens. En chemin, on peut observer des paysages désertiques magnifiques et des formations rocheuses uniques.

Le Fort Bowie National Historic Site est un lieu chargé de mémoire et d’histoire. Il permet aux visiteurs de se plonger dans les conflits et les événements qui ont façonné l’ouest américain. C’est un endroit idéal pour les amateurs d’histoire, les passionnés de patrimoine et tous ceux qui souhaitent mieux comprendre les dynamiques complexes qui ont façonné la région à cette époque.

Le site historique national de Fort Bowie arrive en quatrième position, avec un seul décès recensé (0,0015%).

Knife River Indian Villages National Historic Site

Le Knife River Indian Villages National Historic Site est un site historique national situé dans le Dakota du Nord, aux États-Unis. Cet endroit est d’une grande importance culturelle car il préserve et raconte l’histoire des peuples autochtones de la région, en particulier les tribus Hidatsa, Mandan et Arikara.

Le site est composé de plusieurs villages indiens qui étaient autrefois des centres de vie et de commerce prospères le long de la rivière Knife. Ces villages étaient des lieux de rencontre, d’échange et de culture, où les tribus autochtones pratiquaient l’agriculture, l’artisanat et d’autres aspects de leur mode de vie traditionnel.

Au Knife River Indian Villages National Historic Site, les visiteurs peuvent découvrir les vestiges archéologiques et les reconstitutions des villages indiens d’autrefois. Les maisons en terre, appelées « earthlodges », sont reconstruites pour illustrer les techniques de construction et les modes de vie de l’époque. Des guides interprètes sont présents pour fournir des informations sur l’histoire et la culture des tribus autochtones, ainsi que sur les activités quotidiennes des villageois.

Le site offre également des sentiers de randonnée qui permettent aux visiteurs d’explorer les paysages magnifiques de la région. Les sentiers offrent des vues panoramiques sur la rivière Knife et ses environs, ainsi que des informations sur les plantes et les animaux qui étaient essentiels à la subsistance des peuples autochtones.

En plus de la visite des villages, le Knife River Indian Villages National Historic Site propose des programmes éducatifs et des démonstrations de l’artisanat traditionnel pratiqué par les tribus autochtones. Les visiteurs ont ainsi l’occasion de découvrir des techniques de fabrication de paniers, de poterie et d’autres objets artisanaux.

Ce site historique national est un lieu de préservation et de célébration de la culture autochtone, offrant aux visiteurs une occasion unique de se plonger dans l’histoire des tribus Hidatsa, Mandan et Arikara. Il permet de mieux comprendre leurs traditions, leur mode de vie et leur contribution à l’histoire de la région.

Le site historique national de Knife River Indian Villages arrive finalement en bas du top cinq, avec une mort également (0,0011%).

 

Parcs qui rapportent le plus de décès au total

Aire de loisirs nationale de Lake Mead

L’Aire de loisirs nationale de Lake Mead est l’une des destinations les plus populaires pour les amateurs de plein air dans le sud-ouest des États-Unis. Située près de Las Vegas, dans le Nevada, cette vaste étendue d’eau offre une myriade d’activités récréatives, ainsi que des paysages à couper le souffle.

Lake Mead est un immense réservoir créé par le barrage Hoover, situé sur le fleuve Colorado. Avec ses eaux bleues scintillantes s’étendant sur près de 180 kilomètres, c’est le plus grand lac artificiel des États-Unis. Les rives du lac sont bordées de formations rocheuses impressionnantes et de paysages désertiques pittoresques, créant un cadre idyllique pour les activités de loisirs.

Les activités nautiques sont très populaires à Lake Mead. Les visiteurs peuvent y pratiquer la navigation de plaisance, la pêche, le kayak, le jet-ski et bien d’autres sports nautiques. Le lac offre également de superbes opportunités de baignade et de détente sur ses plages de sable doré. Les pêcheurs trouveront une grande variété d’espèces de poissons, dont le doré jaune, le brochet et le poisson-chat.

En explorant les terres environnantes, les visiteurs peuvent découvrir des sentiers de randonnée et de VTT qui serpentent à travers des paysages désertiques, offrant des vues panoramiques sur le lac et les montagnes avoisinantes. Les amoureux de la nature peuvent également observer une faune diversifiée, notamment des mouflons d’Amérique, des coyotes, des reptiles et une multitude d’oiseaux.

Lake Mead abrite également des sites historiques fascinants, tels que les vestiges des villes minières fantômes de St. Thomas et de Boulder City, qui offrent un aperçu de l’histoire de la ruée vers l’or et de la construction du barrage Hoover.

Il est important de noter que l’Aire de loisirs nationale de Lake Mead se trouve dans une région aride et chaude, où les températures estivales peuvent être extrêmes. Il est donc essentiel de prendre des précautions, de rester hydraté et de se protéger du soleil lors des activités de plein air.

L’Aire de loisirs nationale de Lake Mead, à cheval entre le Nevada et l’Arizona, est le parc le plus meurtrier, avec 145 décès rapportés, dont 47 noyades.

Le Grand Canyon

Le Grand Canyon est l’un des sites naturels les plus emblématiques et époustouflants des États-Unis, voire du monde entier. Situé dans le nord de l’Arizona, ce canyon spectaculaire a été sculpté par le fleuve Colorado pendant des millions d’années, créant ainsi un paysage géologique d’une beauté inégalée.

Ce gigantesque canyon mesure environ 446 kilomètres de long, atteint une profondeur d’environ 1,6 kilomètre et s’étend sur une largeur allant jusqu’à 29 kilomètres. Les couches de roches exposées dans les parois du canyon racontent l’histoire géologique de la Terre, offrant aux visiteurs un aperçu des millions d’années d’évolution de notre planète.

Le Grand Canyon est un spectacle à couper le souffle, avec ses parois rocheuses aux couleurs variées, allant du rouge intense au beige clair, contrastant avec les eaux tourbillonnantes du fleuve Colorado en contrebas. Les vues panoramiques depuis les points d’observation du canyon sont tout simplement à couper le souffle, offrant des perspectives infinies sur cette merveille naturelle.

En plus de sa beauté saisissante, le Grand Canyon abrite également une biodiversité remarquable. Les différentes zones du canyon, des rives du fleuve aux sommets des montagnes, abritent une grande variété d’espèces animales et végétales adaptées à des conditions extrêmes. On y trouve des mouflons d’Amérique, des condors de Californie, des pumas, des renards et bien d’autres espèces fascinantes.

Le parc national du Grand Canyon offre de nombreuses activités aux visiteurs. Les randonneurs peuvent emprunter des sentiers bien entretenus pour explorer le canyon de près et découvrir ses secrets les plus profonds. Il est également possible de faire du camping, du VTT, du rafting, de l’observation des étoiles et même de survoler le canyon en hélicoptère pour une vue imprenable.

Il est important de noter que le Grand Canyon est un lieu vaste et exigeant, et qu’il est essentiel d’être bien préparé avant d’entreprendre une aventure dans ce parc. Les conditions météorologiques peuvent varier considérablement, et il est crucial de prendre des précautions pour assurer sa sécurité et son bien-être. Le Grand Canyon a recensé 97 décès en 8 ans, mais, contrairement à ce qu’on pourrait croire, plus de la moitié de ces décès était due à un problème médical, et non à une chute. La chaleur est souvent en cause pour les randonneurs. Le parc Yosemite en a recensé de son côté 94.

Le parc national Great Smoky Moutains

Le parc national des Great Smoky Mountains, situé à cheval entre les États du Tennessee et de la Caroline du Nord, est l’un des joyaux naturels des États-Unis. Il est réputé pour ses paysages spectaculaires, sa biodiversité exceptionnelle et sa richesse culturelle.

Le parc tire son nom des brumes persistantes qui se dégagent des montagnes, créant une atmosphère mystérieuse et une beauté unique. Les Great Smoky Mountains sont une chaîne de montagnes anciennes, qui font partie des Appalaches. Avec leurs sommets escarpés, leurs vallées verdoyantes, leurs cascades majestueuses et leurs forêts denses, elles offrent un cadre enchanteur pour les visiteurs.

Le parc national des Great Smoky Mountains abrite l’une des plus grandes étendues de forêt tempérée à feuilles caduques d’Amérique du Nord. Les arbres, tels que les érables, les chênes et les hêtres, créent un kaléidoscope de couleurs à l’automne, offrant un spectacle visuel époustouflant. Les fleurs sauvages, dont la fameuse rhododendron, ajoutent une touche de beauté supplémentaire au paysage.

La biodiversité des Great Smoky Mountains est incroyablement riche. On y trouve plus de 1 500 espèces de plantes, dont certaines sont rares et endémiques à la région. Le parc est également le foyer de nombreuses espèces animales, notamment des ours noirs, des cerfs de Virginie, des coyotes, des renards roux, des salamandres et une grande variété d’oiseaux.

Le parc national des Great Smoky Mountains offre de nombreuses activités pour les visiteurs. Les amateurs de randonnée peuvent choisir parmi plus de 1 000 kilomètres de sentiers, allant des promenades paisibles aux défis plus ardus. La photographie, l’observation de la faune et la pêche sont également populaires dans le parc.

En plus de ses attraits naturels, le parc recèle également une richesse culturelle. Des vestiges des premiers habitants de la région, les Amérindiens Cherokee, peuvent être explorés à travers des sites historiques et des villages reconstitués. Le parc abrite également des bâtiments historiques, tels que des fermes, des églises et des moulins à eau, qui témoignent de la vie des premiers colons européens.

Le parc national Great Smoky Moutains a recensé 80 décès.

Partager cet article :

| Sur le même sujet